Tous les articles Articles sans sulfites

Les méthodes alternatives pour soigner les allergies? (suite)

Saviez-vous que…

Saviez-vous que la première école médicale américaine d’homéopathie, le Hahnemann Medical College and Hospital, fut fondée en 1835?

Il ne s’agit dons pas d’une technique récente. Et pourtant elle est toujours aussi controversée. Mais de quoi s’agit-il exactement? Encore une fois cette méthode considère  le corps dans son entier et est convaincue qu’il possède un processus naturel de guérison. L’homéopathe cherche donc  le moyen idéal pour stimuler ce processus. Ainsi même si deux personnes souffrent du même problème de santé, il ne sera pas nécessairement traité de la même façon. Tout dépendra de l’analyse faite par le spécialiste pour comprendre les besoins spécifiques à chacun.

Plusieurs études scientifiques tentent de démontrer l’inefficacité de l’homéopathie. Récemment, M. Serge Larivée, professeur au Département de psychoéducation de l’Université de Montréal commente une étude  effectuée par des chercheurs de l’Université  «Pour l’heure, les résultats des recherches sérieuses en homéopathie tendent plutôt à démontrer l’inefficacité des produits homéopathiques».

Le chercheur Edzard Ernst, d’Angleterre déclare que: «L’homéopathie serait un affront à la science moderne, tout comme l’astrologie, le mouvement perpétuel, l’alchimie ou les apparitions d’Elvis!»

D’autres chercheurs se basent sur deux concepts initiaux pour dénoncer cette méthode. Selon eux : « L’homéopathie reposerait sur des concepts absurdes qui n’ont pas évolué depuis 150 ans.» Et «Aucune étude sérieuse n’aurait prouvé hors de tout doute que l’homéopathie serait plus efficace qu’un placebo.»

Les utilisateurs de l’homéopathie dont plusieurs médecins et chercheurs, quant à eux, réfutent en disant que les scientifiques ne sont pas objectifs  et n’incluent pas toutes les études dont plusieurs seraient favorables à l’homéopathie.

http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=homeopathie_th

L’homéopathie se base sur la prémisse que le corps possède en lui la force de générer un processus naturel de guérison. À partir de cette prémisse, Hahnemann soutenait qu’il importait plus de trouver les moyens de stimuler le processus naturel de guérison inhérent à tout organisme vivant que de connaître l’agent pathogène spécifique ou le nom de la maladie.

Ainsi, 2 patients souffrant de la même maladie au sens de la médecine classique pourraient se voir prescrire des remèdes homéopathiques différents parce que leur mode de réaction diffère ou que leurs symptômes spécifiques ne sont pas les mêmes.

Controverse: L’homéopathie reposerait sur des concepts absurdes qui n’ont pas évolué depuis 150 ans.

Aucune étude sérieuse n’aurait prouvé hors de tout doute que l’homéopathie serait plus efficace qu’un placebo.

Le réputé chercheur Edzard Ernst, directeur du Groupe de médecine complémentaire de l’Université Exeter en Angleterre (qui a été originalement formé en homéopathie) en est convaincu. Dans un éditorial intitulé Devrions-nous garder une ouverture d’esprit face à l’homéopathie?1 publié en 2009 dans le prestigieux American Journal of Medicine, il affirme que l’homéopathie ne repose pas sur des bases scientifiques, mais plutôt sur la « foi » et sur des concepts métaphysiques périmés et absurdes. L’homéopathie serait un affront à la science moderne, tout comme l’astrologie, le mouvement perpétuel, l’alchimie ou les apparitions d’Elvis!

http://fr.canoe.ca/sante/bienetre/archives/2015/02/20150210-135641.html

MONTRÉAL – L’homéopathie n’a aucune efficacité selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Montréal.

«Pour l’heure, les résultats des recherches sérieuses en homéopathie tendent plutôt à démontrer l’inefficacité des produits homéopathiques», a affirmé Serge Larivée, professeur au Département de psychoéducation de l’Université de Montréal.

Méli mélo d’infos

martine-vezinaSaviez-vous que…

  • Saviez-vous qu’il existe une pétition qui s’intitule: « Demandons davantage de produits sans gluten.»
  • La maladie coeliaque, qui est une maladie auto-immune, et l’allergie au blé sont deux affections distinctes, n’impliquant pas les mêmes mécanismes. Ainsi une allergie au blé n’empêche généralement pas la consommation d’autres types de céréales contenant du gluten, contrairement à la maladie coeliaque.
  • Un peu d’espoir! Un nouveau traitement  à Madrid a été réalisé et testé avec la participation de 6 enfants présentant une allergie au blé. Les 6 patients se sont soumis à une immunothérapie orale, qui consiste en une administration prolongée de doses croissantes de blé. 5 ont finalisé le traitement avec succès, en 24 jours. La majorité des enfants ayant suivi ce nouveau traitement par immunothérapie orale pouvaient, à la fin du traitement, mais également 6 mois après,  ingérer 100 grammes de pain de blé sans présenter d’effets adverses.
  • Des chercheurs australiens, de l’Institut de recherche Murdoch pour les enfants, ont testé un nouveau traitement oral permettant de protéger  les enfants qui souffrent d’allergie à l’arachide. En 18 mois, sur 28 enfants, 23 sont devenus tolérants à l’arachide contre un sur 28 dans le groupe placebo!
  • En 20 ans, le nombre d’enfants atteints de la maladie coeliaque a été multiplié par trois en Grande-Bretagne chez les enfants de 2 ans et plus.
  • Selon le Dr Philippe Bégin, allergologue au Centre hospitalier de l’Université de Montréal et au CHU Sainte-Justine, 20 à 30% des adultes seraient convaincus d’avoir une allergie au blé. Dans les faits, il y aurait 6 à 8% des enfants et 2 à 4 % des adultes.
  • L’hypothèse la plus populaire, pour expliquer la hausse phénoménale des personnes souffrant d’allergie, serait que notre environnement est trop propre, trop aseptisé.
  • Pour réduire vos apports en lactose, sans déséquilibrer votre petit-déjeuner , choisissez les laits riches en calcium tels: amande, soja, riz, quinoa. Vous pouvez même les utiliser dans vos recettes de crêpe.
  • Les yaourts, le fromage blanc et les fromages frais contiennent de très faibles quantités de lactose, tolérées par la plupart des personnes souffrant d’une intolérance au lactose.
  • Les fromages affinés au minimum 3 mois comme le parmesan ne contiennent pas de lactose.
  • En novembre 2014, l’Agence européenne de sécurité des aliments ,Efsa, a effectué une mise à jour de sa liste de produits et d’allergènes devant être mentionnés lors de l’étiquetage soit: les céréales contenant du gluten, le lait et les produits laitiers, les œufs, les noix, les arachides, le soja, le poisson, les crustacés, les mollusques, le céleri, le lupin, le sésame, la moutarde et les sulfites.
  • Quelques idées de céréales sans gluten pour varier votre petit-déjeuner: flocons de sarrasin, de millet, de soja, riz et maïs soufflés non sucrés.
  • En décembre,en Europe, une loi a été mise en place afin d’obliger les restaurateurs et commerçants à tenir à la disposition des clients, la liste complète de tous les mets contenant un des 14 allergènes reconnus. Un bonheur pour les gens allergiques; un immense casse-tête pour d’autres. En effet, comment évaluer le taux de sulfites dans les produits? De plus, ils doivent  former chaque membre de leur personnel afin que chacun puisse informer les clients…sans risque!

Oui mais…

Oui mais…il semble qu’il y ait plus d’argent et d’énergie d’investis dans la fabrication de produits sans allergènes que dans la recherche pour la prévention.

Et si…

Et si on oubliait les profits et que l’on travaillait vraiment dans le seul but de garder ou ramener les gens en santé…réussirait-on à diminuer le nombre de personnes souffrant d’allergie?

Encore plus…

Les sites spécifiques sur les allergies sont toujours d’excellentes sources de renseignements dont:

Les probiotiques en prévention contre les allergies???

Saviez-vous que…

Saviez-vous que le nombre de personnes allergiques augmente de façon phénoménale depuis quelques années?  Selon l’AQAA, entre 1997 et 2007 , il y aurait eu une augmentation de plus de 18%  des personnes souffrant d’allergies alimentaires! Et 20% de la population mondiale en souffrirait!

Les scientifiques du monde entier recherchent activement des façons de contrer cette augmentation et ainsi offrir un espoir aux personnes allergiques. Les probiotiques font partie des solutions testées par eux. En effet,  nous entendons de plus en plus parler des bienfaits des probiotiques. Les publicités sur les produits en contenant se multiplient rapidement.   Il faut savoir tout d’abord que :  » Les probiotiques sont des bactéries vivantes qu’on retrouve naturellement dans notre organisme. Ces bactéries nous aident à digérer et produisent des substances qui stimulent notre système immunitaire.  » Mais qu’en est-il de leur efficacité sur les allergies?

Aux États-unis, une équipe de chercheurs de l’Université de Chicago, menée par Cathryn Nagler, a effectué des études sur des souris qui a démontré que l’administration de bactéries probiotiques du genre Clostridium  pouvait bloquer le processus de sensibilisation à l’arachide. Vous aurez plus de détails de cette étude sur le site de l’AQAA avec l’article de Mme Katia Vermette.

Une autre étude sur la prise de probiotiques pendant la grossesse et après la naissance a été réalisée. D’après un article sur cette étude paru dans Pediatrics,  les probiotiques permettraient de réduire les risques d’allergie  et de l’eczéma chez les enfants. Malheureusement on ne peut en tirer des conclusions hors de tout doute même si l’on sait qu’ils ont des effets bénéfiques sur la flore intestinale entre autres.

Des chercheurs ont fait l’analyse de plusieurs études existantes sur la prise de probiotiques durant la grossesse et pendant la première année de vie de l’enfant, qui  regroupaient 4031 participants en Europe ou en Asie. Le résultat: diminution de 12% des enfants souffrant d’allergies. Significatif mais pas assez pour conclure à son efficacité selon les analystes.

Plusieurs recherches démontrent que les enfants souffrant d’allergies, ou nés de parents allergiques, possédent une flore intestinale différente.  Ceci aurait une influence sur la régulation du système immunitaire et pourrait donc être impliqué dans la survenue d’allergies.

De nombreuses études doivent donc encore être effectuées car les chercheurs ne s’entendent pas tous au sujet de l’efficacité des probiotiques dans la réduction des allergies, même si tous reconnaissent les bienfaits de ceux-ci. Mais il existe un espoir c’est certain.

 Oui mais…

Oui mais…il existe de nombreuses catégories de bactéries lactiques. Il ne faut donc pas se lancer à la légère dans la prise de probiotiques.  Encore une fois mieux vaut s’informer et tester que de se lancer tête première dans cette nouvelle aventure.

 

Et si…

 Et si la santé passait par une multitude de facteurs…et pas seulement par la prise d’un seul aliment,

si merveilleux soit-il!

Encore plus…

Vous trouverez de nombreux articles sur le sujet en consultant l’article sur les « Probiotiques » sur le site « La Nutrition.fr »

– l’Association Québécoise des Allergies Alimentaires

Naître et grandir

prévention par les probiotiques : http://www.medscape.fr/voirarticle/3534039

Où trouver les probiotiques : http://www.santepratique.fr/probiotiques-conseils-pratiques.php

 

À bientôt

Martine

Cuisiner pour les personnes souffrant d’allergie…ce n’est pas si compliqué!

martine-vezinaSaviez-vous que…

Saviez-vous que les gens souffrant d’allergie se voient souvent dans l’obligation d’apporter leurs propres menus dans les rencontres familiales?

En cette période de réjouissance et de rencontres, pourquoi ne pas concocter un repas qui conviendra à tous? Voici quelques conseils pour vous faciliter la tâche:

 

  1. Vérifier avec vos invités quels sont leurs allergies et/ou intolérances;
  2. Consultez la liste de mots-clé signifiant la présence de l’allergène concerné disponible sur le site de l’AQAA.
  3. Recherchez les ingrédients ou les produits exempts d’allergène à l’aide du moteur de recherche ou de l’application Aliki.
  4. Lors de vos achats, assurez-vous de vérifier tous les produits utilisés avec cette liste.
  5. Éviter les repas de type buffet; les risques de contamination croisées sont trop élevés puisque les ustensiles de service sont souvent utilisés d’un plat à l’autre;
  6. Ne pas utiliser un aliment dont vous n’avez plus la liste des ingrédients;
  7. Lors de vos achats, bien lire les étiquettes; les relire lors de l’utilisation de l’aliment concerné;
  8. Éviter d’acheter des aliments en vrac;
  9. Choisir des aliments de base non transformés;
  10. Éviter les comptoir à charcuterie;
  11. ATTENTION aux contaminations croisées!!! Donc idéalement utiliser des produits que vous venez d’acheter; s’assurer que les ustensiles utilisés sont très bien lavés entre les diverses utilisations de même que vos mains et votre plan de travail;
  12. Placer les mets préparés sans allergènes dans le haut de votre réfrigérateur afin d’éviter que d’autres aliments ne coulent dessus;
  13. Mettre hors de portée des enfants allergiques tout aliment qui pourrait contenir un ou des allergènes;
  14. Identifier les plats avec leurs ingrédients;
  15. Si votre menu n’est pas complètement sans allergènes, servez les personnes souffrant d’allergies en premier afin d’éviter toute contamination croisée;
  16. Consulter les recettes spécialement identifiées sans les allergènes dont vos invités sont allergiques pour vous assurer de ne pas faire d’erreurs;

 

Oui mais…

Oui mais…je sais que  ça vous semble compliqué  mais ce n’est qu’une question d’adaptation à de nouvelles façons de faire…comme dans la vie!  Et vous savez que les espèces qui survivent le plus longtemps ne sont pas les plus fortes, mais bien celles qui s’adaptent le mieux!!!

De plus, je vous assure que vous serez récompensés en ayant le plaisir de partager le même repas avec tous vos invités…sans exception et sans risques!!!

 

Et si…

Et si le fait de porter une attention particulière à la préparation de notre repas en fonction des besoins de tous nos invités était un cadeau en soi?

 

Encore plus…

 

 

Un merveilleux temps des fêtes à tous et à toutes…en santé!

 

Martine

Les aliments de remplacement…ça existe!

18161168_sSaviez-vous que…

Saviez-vous que plusieurs recettes traditionnelles peuvent être adaptées en fonction de certaines allergies?  En voici quelques exemples:

Pour les personnes allergiques aux oeufs

  • On peut remplacer les oeufs par de la compote de pommes  ou des bananes dans la majorité des recettes de desserts.

Pour les personnes allergiques au lait ou intolérantes au lactose:

  • On peut remplacer le beurre par de la margarine sans produits laitiers ou par de l’huile dans certaines recettes ;
  • La crème peut être remplacée par du tofu mou à texture fine;
  • Le lait peut être remplacé par une boisson de soya, une boisson de riz , une boisson ou un lait d’amandes ou du lait de coco.
  • Le fromage peut être remplacé par du tofu ferme;
  • Le yogourt peut être remplacé par une purée de bananes; il existe également du yogourt sans lactose comme le Yogourt Liberté grec nature o% lactose;

Pour les personnes allergiques au soya:

  • Il est possible de remplacer la sauce soya par un mélange de mélasse et de vinaigre balsamique.

Pour les personnes allergiques aux noix et/ou aux arachides :

  • Vous pouvez remplacer les noix par des fèves de soya, graines de citrouilles, graines de tournesol, graines de sésame, graines de lin ( attention ces dernières doivent être utilisées broyées  et elles sont  laxatives), beurre de tournesol,  beurre de soya;
  •  Ajoutez une petite goutte d’huile de sésame grillé pour donner un petit goût d’arachides grillées;
  • Dans certaines recettes,  le beurre d’arachide peut être remplacé par du beurre de pois chiches (hoummos);

Pour les personnes intolérantes au gluten:

http://www.topsante.com/medecine/allergies/intolerance-au-gluten/vivre-avec/intolerante-au-gluten-par-quoi-je-le-remplace-10557

http://www.sansgluten.info/customer.html

  • Vous pouvez utiliser du riz, du soja, du millet, du quinoa, du maïs et leurs farines; des pommes de terre, des pois chiches, des châtaignes, des lentilles, la poudre d’amande ou de noix de coco,
  • Pour les pâtes, choisir celles fabriquées avec des farines de riz, de maïs ou de quinoa;
  •  Pour donner plus de volume à vos préparations de pain, utilisez au moins 2 c. à thé (30 ml) de levure chimique (poudre à pâte) par tasse de farine (sans gluten). Aussi, évitez de compacter la farine. Ayez soin de la tamiser 1 ou 2 fois.

Vous trouverez de nombreux autres aliments sur le site: http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/Fiche.aspx?doc=diete-sans-gluten-les-farines-et-purees-de-legumineuses_do

Quelques exemples:

  •  Graines de lin,  Millet,  Quinoa,  Riz (glutineux, noir, brun, rouge, blanc,   sauvage), Sarrasin,  Sorgho
  • farines d’Amarante, Farine de patate douce , Farine ou fécule de tapioca, Farines de noix (amandes, noisettes,   pacanes)
  • etc.

Oui mais…

Saviez-vous que les allergies sont devenues un commerce vraiment lucratif? Que les produits vendus spécifiquement en fonction de certaines allergies sont vendus jusqu’à 5 fois plus cher?

Et si…

Et si on avait du pouvoir sur l’industrie créée aux dépens des gens souffrants?

Encore plus…

  • Vous trouverez de nombreux conseils dans le livre de recettes DÉJOUER LES ALLERGIES ALIMENTAIRES, Marie-Josée Bettez et Éric Théroux, éditions Québec Amérique, 2011, ISBN : 9782764412831, 29,95 $
  • Vous pouvez acheter les produits spécifiques dans les magasins bio, en grandes surfaces au rayon diététique et allergies, ou sur Internet.

 

L’intolérance aux sulfites…ouf!

Saviez-vous que…

Saviez-vous que le sulfite est un composé chimique provenant du souffre et  qu’il peut  se retrouver dans les médicaments, certains matériaux d’emballage, les cosmétiques comme dans les aliments?

En effet, les sulfites sont utilisés comme agent de conservation, pour préserver la couleur des aliments, prévenir la croissance de micro-organismes et même maintenir la puissance de certains médicaments. On peut donc dire qu’ils s’avèrent  très utiles pour l’industrie et qu’ils se retrouvent presque partout. ( vous trouverez plus d’informations sur les différents noms utilisés pour les désigner et les produits  qui en contiennent sur les sites: http://www.aliki.ca/sans-sulfites/ et de santé Canada: http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/pubs/securit/2012-allergen_sulphites-sulfites.

Mais pour ceux et celles qui les tolèrent peu ou pas…c’est une autre histoire.

Heureusement qu’il existe de plus en plus de règlementations qui obligent l’étiquetage et limitent les risques de réactions indésirables. Ainsi l’ACIA , Agence Canadienne d’Inspection des Aliments, travaille de concert avec les fabricants, les distributeurs, les importateurs d’aliments et les associations afin de s’assurer que les consommateurs soient  informés le mieux possible, que la quantité de sulfites utilisée soit réduite et que les lois soient respectées.

Sur le site : http://les-sulfites.com/ vous trouverez les extraits d’un livre intitulé: «En finir avec les allergies et intolérances aux sulfites» On y explique, entre autres, qu’il y a des effets communs mais que chacun peut également réagir différemment. Mais en plus que chaque personne peut ressentir des symptômes différents selon le type de sulfite ingurgité! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!!! Il s’avère donc doublement important de suivre les recommandations.

Les mêmes conseils incontournables pour les intolérances et/ou allergies:

  • Consultez un allergologue pour confirmer le diagnostique;
  • Toujours bien lire les étiquettes;
  • Testez le degré  de tolérance de votre corps;
  • Attention aux contaminations croisées: lorsqu’un produit sans allergène est en contact avec un autre qui en contient soit lors de la fabrication, la vente ou la préparation d’un aliment;

 

Oui mais…

La bonne nouvelle c’est la mode du biologique. De plus en plus nous pouvons trouver, chez les marchands d’aliments naturels ou chez les agriculteurs, des produits sans sulfites ajoutés comme les fruits séchés par exemple. Les fervents de  l’agriculture biologique font  un excellent travail à ce niveau.   MERCI!

Les amateurs de vin seront également heureux d’apprendre qu’ il existe des vins biologiques qui contiennent jusqu’à 50% moins de sulfites. Ceux-ci sont présents de façon naturelle lors du processus de  fermentation mais les producteurs en ajoutent le moins possible pour la conservation. Vous trouverez de nombreuses informations sur le blogue des amateurs de vin:  www.caves-et-vignerons.com

 

Et si…

Et si toutes ces allergies nous permettaient de revenir à un mode de vie plus sain et offrait, au plus grand nombre de personnes possible, la possibilité de retrouver la santé?

De plus…

Quelques sites vraiment intéressants:

Au plaisir de lire vos commentaires!

Martine